Eau alcaline, les Docteurs en parlent

Ingénieur et scientifique, Sang Whang



Le début du vieillissement


Dans le processus de métabolisation, l’oxydation des aliments va permettre la libération de l’énergie de fonctionner, cela entraine des déchets dont le corps doit se débarrasser. La question est : avec quelle efficacité ou comment notre corps se débarrasse-t-il des déchets ?


Les déchets qui ne sont pas complètement éliminés doivent être entreposés quelque part dans notre corps. Le processus du vieillissement, qui commence au début de la vie, est l’accumulation de ces déchets qui n’ont pas été éliminés.


Le vieillissement et le secret de la longévité


Les cellules se détériorent à cause de l’accumulation des déchets. Maintenant que nous comprenons que le processus du vieillissement et la détérioration des cellules sont le résultat d’une accumulation des produits de déchets, ce qu’il nous reste à faire est de trouver les propriétés de ces déchets toxiques et de trouver une façon permettant à l’organisme de s’en débarrasser quotidiennement, le plus complètement possible. De plus, si nous pouvions extirper les vieux déchets emmagasinés dans notre corps depuis un moment, nous garderons plus longtemps notre jeunesse.


C’est ça le « secret de la longévité ».


Je ne veux pas dire de reculer l’horloge du temps, mais de  réduire les déchets d’un corps de 50 ans à ceux au niveau d’un corps de 40 ans ou moins. Si les déchets accumulés n’ont pas encore causé de dommages irréversibles aux tissus et organes du corps, leurs fonctions peuvent être ravivées.


​​​​​​​


Docteur Hiromi Shinya


Chef de l’Unité d’Endoscopie Chirurgicale au Beth Israël Médical Center - Professeur Clinique de Chirurgie au Collège de Médecine Albert Einstein. 


C’est un médecin Chirurgien Japonais de notoriété mondiale. En 1968, il a mis au point la technique de la coloscopie qui permet un examen visuel du côlon par l’intermédiaire d’une sonde appelée coloscope…


«   La BONNE EAU  » est de l’eau capable de désoxyder. J’espère que vous comprenez maintenant qu’il est important de boire de la bonne eau. Mais peut-être voulez-vous savoir quelle sorte d’eau peut être considérée comme bonne?


Quand je parle de « bonne eau », je doute que quiconque considère que l’eau du robinet réponde à cette définition. En plus du chlore utilisé pour la désinfecter, l’eau du robinet contient de la dioxine et des substances cancérigènes telles que le trichloréthylène et le triphénylméthane.


L’eau du robinet répond à certains seuils de sécurité pour ces substances, mais elle contient encore des toxines.


On stérilise l’eau du robinet avec du chlore capable de tuer les bactéries. Mais quand on ajoute du chlore à l’eau, on produit de grandes quantités de radicaux libres. Ces radicaux libres tuent les micro-organismes.


Il existe des appareils de purification qui ionisent et produisent  de l’eau par électrolyse comme l'eau ionisée.  Quand on procède par électrolyse, on produit  de l’hydrogène actif, qui sert à éliminer du corps les radicaux libres en excès. Quand l’eau est filtrée par ces épurateurs, le chlore et les substances chimiques qui se trouvent dans l’eau du robinet sont éliminés. Le résultat c’est ce que j’appelle de la « bonne eau, pure, propre, alcaline, riche en minéraux ».











Après le succès mondial de son premier livre Le Régime Shinya, l’auteur nous livre sa méthode révolutionnaire pour se soigner avec son dernier livre « Tout se joue dans l’intestin».


L’auteur présente une nouvelle manière de se nourrir et de vivre qui garantit une bonne santé avec un minimum d’intervention pharmaceutique ou chirurgicale : régime et programmes structurés qui donnent la priorité aux végétaux et aux fruits, sources d’enzymes, de vitamines et de minéraux assimilables.


Concept : comment laisser les bactéries vivant dans l’intestin renforcer l’énergie vitale des cellules ? Comment ne plus se livrer à une guerre incessante contre les microbes de la flore intestinale ? Tout doit concourir à stimuler les cellules capables d’auto-nettoyage et de régénération.


Le Mini-jeûne Shinya (page 103 du livre_variable selon traduction)


1- Le Mini-jeûne Shinya est le jeûne du petit déjeuner, mais le jeûne ne commence pas le matin; il commence la veille au soir. Afin de réduire la charge de l’estomac et de l’intestin, et de préserver les enzymes de votre corps,  dîner au plus tard vers 19h la veille. Après le dîner et avant d’aller vous coucher, vous ne devriez prendre que de la bonne eau. Je considère comme de la bonne eau, l’eau qui à été débarrassée de produits chimiques comme le chlore et d’autres substances toxiques et qui a un pH d’environ 8,5. Buvez l’eau à la température de la pièce parce que l’eau froide ferait baisser la température de votre corps et diminuera votre force immunitaire.


2- En vous levant le matin suivant, buvez deux à trois verres d ‘eau à la température de la pièce. Environ vingt minutes plus tard, mangez un morceau de fruit biologique frais. Vous pouvez remplacer le fruit par du jus d’enzymes frais si vous voulez, mais ne mangez rien d’autre jusqu’à l’heure du déjeuner de midi. Le jus d’enzymes frais: des épinards que l’on mixe avec un peu de pomme et quelques gouttes de citron font un jus d’enzymes frais très substantiel.

​​​​​​​

 3- Buvez trois à quatre verres d’eau avant midi. Vous pouvez boire à la bouteille plusieurs fois de suite à petites gorgées ou vous pouvez boire l’eau toutes les demi-heures avant le déjeuner. Si vous avez dîné à 19h00 la veille au soir et si vous n’avez rien mangé qu’un petit morceau de fruit jusqu’au déjeuner du midi, le lendemain, vous aurez jeûné environ 17 heures. Vous jeûnez plus d’une demi-journée simplement en modifiant votre petit déjeuner. En d’autres termes, vous passez une demi-journée à jeûner pour activer la détoxication intracellulaire. Les éléments nutritifs nécessaires seront consommés pendant le reste de la journée.


Le Mini-Jeûne Shinya réduit la charge de l’estomac et de l’intestin en leur permettant de fonctionner au mieux de leur capacité. Je ne suggérerais pas de faire du Mini-jeûne une pratique quotidienne, mais en le recommençant périodiquement, vos cellules rajeuniront rapidement, vous serez libéré de toute fatigue physique et mentale et vous serez à nouveau plein d’entrain pour vos activités courantes et pour votre profession. Cette pratique est facile à appliquer…


Docteur Fereydoon BATMANGHELIDJ

La plupart des occidentaux se lèvent le matin et commencent à boire du café.


Le café graduellement fait place aux boissons gazeuses et autres breuvages sucrés pour le dîner. Nous nous sommes déplacés si loin des rythmes naturels de la vie que la plupart d’entre nous boivent rarement, sinon jamais, d’eau.


Ceux qui boivent de l’eau n’en boivent pas assez pour contrebalancer les très déshydratants cafés, sodas et breuvages alcoolisés. L’eau est le moyen par lequel les nutriments sont amenés à nos cellules et par lequel les déchets en sont retirés. Le gros bon sens est donc de comprendre que les corps privés en eau sont plus vulnérables aux toxines et éléments pathogènes. Il est, par conséquent, tout aussi logique de conclure que les corps adéquatement hydratés seront plus résistants aux ravages des agents chimiques et des maladies. Alors, à votre santé.


Une des premières choses que nous recommandons lorsque quelqu’un nous approche avec une maladie commune ou une condition de santé chronique est de commencer à boire beaucoup d’eau propre et purifiée. Les résultats que les gens obtiennent la majorité du temps sont surprenants même pour eux. Qui dans le monde moderne penserait que la plupart des maux sont les résultats de la déshydratation?


Le Dr. Fereydoon Batmanghelidj, clame également que les maladies dégénératives et d’autres maux sont simplement le résultat de la déshydratation.


LE REMÈDE ?


Le Dr. Batmangheldi a établi une façon de déterminer quelle quantité nous devons boire, individuellement, selon notre propre poids. Multipliez votre poids corporel x 3% (70kg x 3%=2L100) et buvez cette quantité d’eau par jour. Ceci est facile à figurer, et évite le nombre « X » de verres par jour pour tous. Il a aussi découvert que nous devrions ajouter une pincée de sel à l’eau que nous buvons pour pouvoir balancer les sels minéraux dont le corps a besoin.


Mettre cette technique en pratique, affirme Batmanghelidj, peut prévenir et soigner l’asthme, l’arthrite, les maux de dos, les migraines, la haute pression sanguine, les douleurs cardiaques, les dépressions, la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire et quantité d’autres maladies…


Un certain Bob Butts croit que si les gens buvaient suffisamment d’eau chaque jour, ils pourraient se débarrasser de la plupart des maux, incluant l’asthme, les allergies, les dépressions, les cancers, l’Alzheimer, la sclérose en plaques, et la dystrophie musculaire. Le traitement à l’eau effectue « des miracles », gagnant des témoignages, et obtenant une forte réponse de la part des auditeurs de tribunes de radio commerciales. Dans les dernières années, Butts dénote que la réponse a été effarante. Butts fournit une bonne quantité d’informations documentées et de témoignages au www.watercure.com.


Les objections de l’établissement médical découlent principalement d’un conflit d’intérêt. Le traitement à l’eau est si simple, économique, sensé et direct, que si les gens étaient dirigés vers cette solution pour leurs maux générés par la déshydratation, ce serait une sérieuse épine dans le pied à l’approche de soins de santé basés sur le profit de l’industrie pharmaceutique.


Le principal reproche des docteurs médicaux face au traitement à l’eau est le manque d’études cliniques, alors que le financement pour de telles études provient habituellement en grande partie de la très lucrative industrie pharmaco-médicale qui n’est pas intéressée à fournir des preuves appuyant les alternatives de santé. 


Une des questions qui est soulevée par les sceptiques sensibles est : Comment se fait-il que nous en soyons venus à être si déshydratés de nos jours, au point d’avoir tellement de maux, de maladies et de symptômes qui sont causés par la déshydratation? Nous n’avons pas cessé de boire des liquides et nous n’avons pas nécessairement non plus diminué notre apport en boissons, alors que se passe-t-il ici ?


En fait, nous buvons beaucoup de boissons qui ne sont pas de l’eau. Et la plupart de ces liquides, tels que les boissons avec caféine (thé, café), l’alcool, de même que plusieurs jus déséquilibre l’équilibre interne des fluides. Pour 8 tasses de café, par exemple, nous devons absorber 12 verres d’eau, additionnellement, pour compenser – pour rétablir l’équilibre. Le café étant un diurétique, pendant son élimination il entraîne les bons minéraux qui favorise un déséquilibre acido-basique vers plus d’acidité du corps, donc votre corps réclamera de l’eau à chaque fois que vous consommer du café. Mais, si nous ne prenons pas cette eau additionnelle, alors notre corps utilise ses réserves d’eau en provenance des articulations et cellules pour éliminer la caféine, ce qui veut dire que nous nous retrouvons avec une perte nette de fluides dans le corps pour chaque tasse de café que nous consommons.


Les autres boissons ont un effet similaire dans des proportions différentes de diminution ou déshydratation des réserves. Plus nous consommons de fluides n’étant pas de l’eau, plus nous amenuisons nos niveaux corporels de liquide, à cause des efforts soutenus du corps pour maintenir un équilibre d’eau saline à l’intérieur et à l’extérieur des cellules.


L’augmentation de la plupart des maladies modernes concorde avec la popularisation des boissons alternatives. Ceci est un phénomène historique observable en rapport à la majorité de la nutrition. Il y a cent ans de cela, tous mangeaient de la nourriture simple, organique et non transformée, et buvaient de l’eau comme principale boisson. Nous étions trop pauvres ou technologiquement dépourvus pour être en mesure d’infliger beaucoup de dommages nutritionnels à notre santé – les choix dommageables, s’il y en avait, étaient soit disponibles en quantité limitée ou simplement trop dispendieux pour être consommés excessivement. 


Notre soif est satisfaite par ces liquides qui ne sont pas de l’eau, mais nos corps continuent de crier pour nous faire savoir qu’il manque toujours d’eau. Pendant la première semaine, votre fréquence urinaire augmentera alors que le corps et le foie s’ajustent à ce qui semble être au départ une augmentation temporaire de l’absorption de fluide.


Le Dr. Batmanghelidj insiste sur le fait important que nos corps ont besoin d’eau – beaucoup plus que nous avons été habitués à en consommer – et, dans son régime à l’eau, il complète ce concept de base avec diverses recommandations dont l’ajout de sel de mer dans l’eau, la consommation de jus d’orange, et la pratique d’une nutrition à base d’aliments sains non-transformés, et l’utilisation du bon sens en général pour guider nos responsabilités personnelles envers notre santé individuelle. ​​​​​​​